STATEMENT


[EN]

Creating with my hands is an essential component of my artistic practice. I view the artistic process as a confrontation with material reality: the mediums used in my drawings, paintings, and sculptures serving as vehicles of catharsis. The realization of individual works leads to the composition of series; through the series’ progression, its conceptual nature is revealed.

In the past, I have employed tools such as pencil and charcoal to investigate figurative forms, and used fluid materials such as ink, gouache and latex to explore abstract configurations. Recently, my drawing practice has expanded through a diversification of surfaces: I tattoo fruits, I brush ink on clay, I pour pigmented wax on canvas. These works, ranging in size, tend to depict a mélange of hybrid creatures and abstract forms that are imaginary and metaphorical.

In my oil paintings, I sculpt through layers of brushwork on canvas, building relief and texture. The paintings depict imagined landscapes, terrains suggesting an alternate universe. The figures that emerge in these environments appear unsettling, erotic and tormented. The paintings, of which the scale ranges from small to large, are created on both stretched and unstretched canvas.

Sculpting allows me to investigate concepts that are focused solely with memory. These sculptures are far from embodying a perfect form; instead, they are dented and fragile–some pieces are presented as intentionally broken. The sculptures resemble a form of ephemerality, in displaying a metamorphosis that is caught in motion. The series of sculptures are presented as an installation or are viewed in the context of a dialogue with drawings and paintings.

My body of work often investigates memories of childhood and trauma, which leads to the continuous exploration of hybrid creatures, imagined universes and sanctuaries. Despite subjects considered sensitive and painful, the artworks do not embody sadness nor grief. Instead, their expressions present themselves as a simulacrum of historical and cultural experiences that is meant to be regarded and contemplated as memories.

[FR]

Créer avec mes mains est une composante essentielle de ma pratique artistique. Je considère le processus artistique comme une confrontation avec la réalité matérielle: les médiums utilisés dans mes dessins, peintures et sculptures servant de véhicules à la catharsis. La réalisation d'œuvres individuelles conduit à la composition de séries; à travers la progression de la série, sa nature conceptuelle est révélée.

Dans le passé, j'ai utilisé des outils tels que le crayon et le fusain pour étudier les formes figuratives ainsi que des matériaux fluides tels que l'encre, la gouache et le latex pour explorer des configurations abstraites. Récemment, ma pratique du dessin s'est élargie à travers une diversification des surfaces: je tatoue des fruits, je brosse de l'encre sur de l'argile, je verse de la cire pigmentée sur la toile. Ces œuvres, de tailles variées, ont tendance à représenter un mélange de créatures hybrides et de formes abstraites imaginaires et métaphoriques.

Dans mes peintures à l'huile, grâce à différentes méthodes de superposition de couches, je construis des reliefs et des textures. Les peintures représentent des paysages imaginaires, des terrains suggérant un univers alternatif. Les personnages qui émergent dans ces environnements semblent troublants, érotiques et tourmentés. Les peintures, dont l'échelle varie de petite à grande, sont créées à la fois sur des toiles étirées et non étirées.

La sculpture me permet d'étudier des concepts qui se concentrent uniquement sur la mémoire. Elles sont loin d'incarner une forme parfaite; au lieu de cela, elles sont bosselées et fragiles - certaines pièces sont présentées comme intentionnellement brisées. Les sculptures ressemblent à une forme d'éphémère, en affichant une métamorphose prise en mouvement. Mes séries sont présentées comme une installation ou sont vues dans le cadre d'un dialogue avec des dessins et des peintures.

Mon travail explore souvent les souvenirs d'enfance et les traumatismes, ce qui conduit à l'exploration continue de créatures hybrides, d'univers imaginaires et de sanctuaires. Malgré des sujets considérés comme sensibles et douloureux, les œuvres n'incarnent ni tristesse ni chagrin. Au lieu de cela, leurs expressions se présentent comme un simulacre d'expériences historiques et culturelles censées être considérées et contemplées comme des souvenirs.